Soie d’araignée, entre Nature & Technologie

Que vous vient à l’esprit quand vous voyez une toile d’araignée ? La beauté et la complexité de la toile, comment elle tient sur le bout de toile alors qu’elle s’affaire à la tisser, comment elle brave son environnement en enfermant sa proie ou comment vous pourriez la balayer d’un petit geste.

Bien que la soie d’araignée paraisse délicate, il s’agit d’un matériau très robuste – jusqu’à cinq fois plus solide et flexible qu’un élastique, ce qui laisse imaginer d’impressionnantes possibilités d’usages. Et ce ne sont pas ces grandes marques de fitness & sportswear outdoor qui vous diront le contraire. Elles sont déjà parties explorer la possibilité d’utiliser la technologie pour créer de la soie d’araignée synthétique et ainsi répliquer sa robustesse dans des vêtements dédiés à combattre les pires conditions météo que mère nature nous envoie.

collaboration : le mariage de forces complémentaires

spider-silk-northface-clausette

Il existe des milliers de matériaux synthétiques ça devrait donc être facile, non ? Pas vraiment, les protéines de soie d’araignées sont complexes – certaines entreprises ont presque réussi à la recréer pour ensuite échouer à transformer les brins en fils, qui grinçaient.

Souvent les grandes entreprises ne peuvent pas innover assez rapidement pour rattraper le train des technologies émergentes, de l’autre côté les startups n’ont pas toujours la possibilité de passer la barre du scale en ayant une stratégie de mise sur le marché ou une marque assez forte. Dès lors, les collaborations entre les esprits lumineux du monde des startups et les marques les plus prospectives prennent tout leur sens, alimentant chacune leurs forces respectives.

La firme de bio-technologies japonaise Spiber a attiré l’oeil de The North Face, qui a collaboré avec les scientifiques japonais pour créer le prototype de la « Moon Parka », la première veste au monde confectionnée à partir de soie d’araignée artificielle. Inspirée du design de l' »Antartica Parka », la « Moon Parka » est faite de QMONOS, une fibre composée d’une bactérie transgénique qui a l’aspect et le toucher de la soie d’araignée artificielle, développée par Spiber. Elle sera commercialisée cette année dans le chic fashion district d’Harajuku à Tokyo, pour 1000 dollars américains.

Un autre partenariat impressionnant, celui entre Patagonia et la startup Bolt Threads dont le but est de concevoir et développer des produits composés de sa fibre synthétique inspirée de la soie d’araignée.

En plus de collaborer avec Patagonia, a sécurisé 50 millions de dollars US de la part d’investisseurs, pour l’aider à assurer son engagement à faire avancer les technologies autour de la soie d’araignée.

Ces deux collaborations marient deux solides marques d’habillement outdoor et la possibilité de scaler la technologie de la startup en créant une équipe qui se complémente.

de la rationalité environementale

Alors que les textiles synthétiques tels que le polyester, le nylon et d’autres ont transformé l’industrie de la mode au cours du dernier siècle, ils ont été utilisés au prix de conséquences toxiques pour notre environnement.

La soie d’araignée n’est pas dérivée du pétrole et ne déverse pas un large volume de dioxides de carbone au cours de sa fabrication, ce qui n’est pas le cas du polyester ou du nylon.

En investissant dans la soie d’araignée synthétique ces marques posent les bases d’un futur plus rationnel pour notre environnement.

et après ?

bolt-threads-clausette

Que réserve le futur à cette technologie ? Les possibilités sont infinies, des opportunités immédiates comme des vêtements de sport outdoor durables, des toiles de tentes, des intérieurs automobiles aux objets du quotidien comme des housses d’ordinateurs qui sont à portée de main.

Ce sera passionnant de voir comment les créateurs vont explorer et expérimenter la soie d’araignée synthétique pour révolutionner la façon dont on produit et utilise le textile. Porte-bébés, cordes, maillots de rugby… Tout nous vient à l’esprit, mais le plus émerveillant reste d’imaginer ce qu’en feront les créateurs de mode. Imperméables, blazers, pantalons, chemises, chapeaux… Imaginez la rencontre entre la technique et la modernité, le street style à la rencontre ultime du mariage entre nature et technologie, d’une façon qui respecte notre planète (pour rappel, on n’en a qu’une).

 

Subscribe
There's always more to discover. Subscribe to our newsletter to explore the unfound.