ITW⎜CESAR IDROBO PARTAGE SON EXPÉRIENCE DU DESIGN ALGORITHMIQUE

Léger avant-goût du futur de la création de sneakers

in brief

Designer aguerri, Cesar Idrobo nous fait découvrir les avantage de l’Algorithms-aided Design, une technique qui permettrait aux designers de dépasser les limites traditionnels des logiciels CAD et des modeleurs 3D, faisant ainsi bouger les limites des métiers créatifs actuels.

« Je voudrais être un montage capable de créer un impact des plus singuliers. » Cesar Idrobo

Cesar Idrobo est de ces designers avec une passion authentique pour l’exploration créative. En tant que diplômé du Savannah College of Art and Design (SCAD) et professionnel spécialisé dans le développement du footwear, ce dernier a eu de multiples casquettes, du design industriel (chez KHOL’s) en passant par le design de services et d’expériences utilisateurs (BMW), au footwear, d’abord en tant qu’apprenti de Marcell Mrsan, chausseur traditionnel, Designer pour Android Homme et enfin Footwear Developer pour YEEZY adidas. Avec une envie permanente d’éprouver et de dépasser les limites de son champs d’expertise et un appétit singulier pour l’innovation, Cesar se concentre à présent, en tant que freelance, sur l’exploration d’un territoire inexploré : l’Algorithms-aided design (le design assisté par algorithmes).

This movie was brought up at work back then because Mr. West likes it, so I finally decided to watch AKIRA. I was very intrigued by the main character’s red motorcycle (bottom left). « What If we imitate the bike’s iconic mechanism in a shoe concept? » I asked myself. I borrowed design elements such as circular shapes and using @adidasy3 hardware (top right) which gives the concept an edge. I’ve been sketching on 18×24 pieces of IKEA paper because it allows me to fully explore an idea while keeping a decent real scale. It takes longer, but it’s worth it. #footwear #design #shoes #akira #anime #sneakers #sketch #drawing #illustration #art #sketching #sneakerhead #concept #markers #motorcycle #nofilter #igdaily #sundayfunday #sunday #portland #oregon #pdx #work #showyourwork #portfolio #story #photooftheday #illustration @sneaker_frame @sneakerfreakermag @sneakersnstuff @sneakernews @conceptkicks @wheatcitysole @hypedstreets @complexpop @kithfootwear @sketch.kicks @ikeausa @ikeatoday @copicmarker @designsketch @_design_inspiration @rooyfootwear @instill_design @student.design @everydaydesignuk

Une publication partagée par Cesar Idrobo (@cidrobo) le

Brièvement, ce qu’on appelle l’Algorithms-aided design (ou AAD) est un champ innovant dépassant le simple recours à l’informatique pour le design architectural et des objets. Cette technique permet aux designers de dépasser les limites traditionnels des logiciels CAD et des modeleurs 3D, atteignant ainsi un niveau de contrôle et de complexité surclassant les capacités manuelles de l’homme. Bien qu’il n’y ait à l’heure actuel aucun programme ayant officiellement recours à cette technique dans les grandes entreprises, la rumeur voudrait que les départements innovation de sociétés telles que Nike, Under Armour et Adidas l’expérimentent actuellement par le biais de programmes architecturaux.

Pour Cesar, en tant qu’autodidacte, cette technique est devenu un moyen de voir jusqu’à quel point il sera capable d’améliorer son propre procédé de création :

« Ça s’est avéré être un outil génial qui non seulement injecte de l’agilité dans la conception, faisant ainsi gagner du temps aux designers, mais cela nous permets aussi de développer de nouveaux styles que seuls l’informatique peut générer, surclassant ainsi la main de l’homme. » Cesar Idrobo

Tandis qu’elle n’est pas pour l’heure accessible à tous (très peu d’individus non seulement s’y connaissent mais savent l’utiliser à la perfection, donc loin d’être un standard extensible à toute l’industrie), l’AAD permet également de réaliser d’importantes économies de coûts. En effet, cette technique de conception ne laisse pas de place à l’erreur, permettant donc de créer des modèles techniquement parfaits et soutien efficacement les designers en les affranchissant du besoin de créer des prototypes à un stade précoce de la conception, permettant ainsi de donner corps au concept, en 3D, bien plus rapidement et aisément.

« Je ne pense pas que cela puisse s’étendre à toute l’industrie dès maintenant, considérant qu’aujourd’hui les sneakers aux semelles imprimées en 3D créées via des outils d’AAD peuvent au final coûter jusqu’à 400$ la paire. Comparé aux autres souliers commercialisées actuellement sur le marché, comme la Nike VaporMax, le niveau des chaussures imprimées en 3D demeure actuellement trop important pour attirer un nombre plus important de consommateurs. » Cesar Idrobo

Sans le logiciel grasshoper, le procédé est plus long et l’esthétique n’est plus aussi précise comparé à ce que les algorithmes sont capables de générer en quelques minutes.

Un tel changement dans les procédé de création signifie que désormais, plutôt que de commencer par un croquis et ensuite générer un modèle en 3D, les professionnels utilisant ces outils peuvent à présent commencer à travailler directement depuis un modèle en 3D dès le commencement. Un avantage qui correspond parfaitement à l’agilité du procédé de création de Cesar.

« Je tente d’analyser les problèmes, les marques et les expériences individuelles le plus profondément possible. Poser les bonnes questions m’aide à relever les concordances et ainsi, je peux tester des idées plus rapidement.  » Cesar Idrobo

Ici, un exemple de ce qu’on peut obtenir par l’usage des algorithmes, généré en quelques minutes et aisément ajustable

Au delà des chaussures, une telle technique pourrait s’avérer intéressante pour un autre domaine de la mode des plus importants : la maroquinerie. Une catégorie de produits qui incarne une véritable opportunité aux yeux de Cesar, en particulier en termes de techniques d’AAD exploitables.

« La prochaine étape pour moi consiste à continuer d’apprendre le programme. J’aimerai développer des sacs à main, chose moins complexe que les chaussures, avec des imprimés exclusifs réalisés à l’aide de l’AAD. »

N’hésitez pas à suivre ce lien pour découvrir les travaux de Cesar Idrobo et avoir une meilleure compréhension de ce que le design algorithmique peut apporter aux créatifs. :)

Subscribe
There's always more to discover. Subscribe to our newsletter to explore the unfound.