IBM + Tommy Hilfiger + FIT : l’avènement du Créateur Augmenté

La collaboration signe-t-elle l'arrivée d'une nouvelle ère ?

temps de lecture: 6 mn
in brief

IBM Watson a récemment collaboré avec Tommy Hilfiger et le Fashion Institute of Technology sur le projet « Reimagine Retail », en vue d’expérimenter les possibilités offertes par l’intelligence artificielle dans la phase de création. En identifiant les tendances émergentes sur le marché de la mode, de façon bien plus rapide que les experts (humains) de l’industrie, ce projet avait pour objectif d’améliorer les procédés de création.

A travers l’utilisation d’outils de vision par ordinateur, de compréhension du langage naturel et au deep learning ; le trio a ainsi voulu démontrer comment les capacités de l’intelligence artificielle pourraient permettre d’apporter plus d’agilité au métier de créateur de mode (des outils également applicables aux métiers de la distribution : les insights récoltés permettant une meilleure anticipation de la demande pour un produit donné, permettant ainsi d’opérer une personnalisation de l’offre à échelle locale, voir hyper-locale).

“ L’analyse par le machine learning nous a fourni de précieux insights au sujets des couleurs, silhouettes et imprimés de Tommy Hilfiger difficiles à saisir et maîtriser par le seul esprit humain. Cela a permit aux étudiants du programme Fashion Design du FIT de s’inspirer de l’Americana ou encore de tendances populaires et de les combiner à l’ADN de la marque Tommy Hilfiger dans des dimensions leur permettant de parvenir à concevoir des concepts créatifs d’un nouveau genre.” Michael Ferraro, Directeur du programme Infor Design and Tech Lab du Fashion Institute of Technology

Les étudiants du Fashion Institute of Technology sélectionnés pour le projet ont eu un accès privilégié à toute l’étendue des capacités de l’intelligence artificielle développée par la division IBM Research, spécifiquement alimentée et entraînée avec des données issues de l’industrie de la mode. En croisant les compétences de l’IA avec plus de 15 000 images de produits Tommy Hilfiger, 600 000 images en provenance de défilés, et environ 100 000 images de motifs en provenance de fabriques de tissus ; l’ensemble de l’équipe réunie autour du projet a pu combiner une multitude de silhouettes, coloris, imprimés et motifs capables de servir de base d’inspiration aux aspirants créatifs, destinés à les aider à mettre au point des créations au prisme de l’esthétique et de l’ADN de la marque. 

“l’IA peut assister les équipes par l’amélioration et la réduction des délais globaux, et en étendant leur champ créatif en analysant et en se remémorant des insights tirés de plusieurs milliers d’images et vidéos par l’usage de la vision par ordinateur. Ces créateurs pourront également trouver plus aisément comment intégrer les coloris, imprimés et styles les plus appréciés du moment.” Steve Laughlin, Directeur Général d’IBM Global Consumer Industries 

The IBM-FIT collaboration at the NRF trade show at the Javits Center

La pièce maîtresse de cette collection ? Une veste en tartan, conçue par Grace McCarthy, étudiante de dernière année au FIT, conçue avec de la fibre innovante capable de changer de couleur en fonction des analyses vocales et du flux d’actualités de son porteur (grâce à l’outil Tone Analyzer de Watson, qui analyse et réagit en quasi-temps réel aux sentiments exprimés par un individu sur ses comptes à travers ses différents réseaux sociaux). Ces créations intègrent également de la fibre éco-responsable, le tout pour donner naissance à des pièces à la fois durable et hautement personnalisables. Enfin, 3 des 6 pièces développées par les étudiants du FIT ont été exposées à l’occasion du salon NRF 2018: Retail’s Big Show de New York du 14 au 16 janvier dernier.

“ La longueur des process au sein des grandes maisons de Mode freinent la capacité d’une marque à être en phase avec les évolutions rapides des attentes actuelles des consommateurs, des tendances produits et des forces externes au marché… Dans un avenir proche de la mode intégrant l’IA, les créateurs pourront obtenir des insights et données en provenances de sources internes comme externes de manière à mettre au point des créations toujours plus pertinentes et recherchées. Cela pourrait également leur offrir la capacité à customiser voire personnaliser certains looks pour certains marchés ou consommateurs particuliers.” Steve Laughlin, Directeur Général d’IBM Global Consumer Industries 

À travers cette expérience, IBM, Tommy Hilfiger et le Fashion Institute of Technology espèrent sur le long terme être en mesure d’éduquer une toute nouvelle génération de créatifs de la mode au développement de nouvelles compétences, tout en leur procurant de l’inspiration pertinente dans leur démarche de création, grâce à l’assistance de l’intelligence artificielle.

Que faut-il retenir de ce projet ?

La vision dominante dans le débat sur l’arrivée de l’intelligence artificielle dans la création, parfois simpliste (et surtout dystopique), voudrait que cette technologie se substitue inexorablement à l’être humain, tandis que de telles expériences tendent à nous démontrer qu’un fonctionnement en tandem est plus qu’envisageable, si ce n’est souhaitable. En effet, les bénéfices de l’intégration d’une telle technologie vont bien plus loi du seul gain de temps, par exemple, en apportant plus de richesse et de pertinence aux sources d’inspiration des créateurs ou encore par sa capacité à élargir les horizons créatifs. En fin de compte, grâce au recours à une intelligence artificielle nourrie aux données internes (aux archives des grandes maisons ou de la marque) et externes (insights consommateurs, tendances produits, indicateurs économiques,…), les grandes maisons et marques de mode pourraient se doter très certainement du moyen idéal d’insuffler de l’agilité à leur département de création sans pour autant intensifier la pression mise sur les équipes. Compensant ainsi l’accélération du rythme de la mode de ces dernières années et s’offrant dès lors un avantage concurrentiel certain, ces dernières trouvant ainsi dans cette démarche innovante de création un moyen d’être mieux armées face à la fast fashion.

Cet article a été rédigé dans le cadre du soutien à l’innovation & aux entreprises de la mode du DEFI.

Subscribe
There's always more to discover. Subscribe to our newsletter to explore the unfound.