ANREALAGE poursuit son exploration mêlant technologie et artisanat

Quand le futur rencontre le primitif, à travers des jeux d'absorption de lumières

in brief

Nous sommes de grands fans d’Anrealage, le label japonais travaillant à la fusion d’un artisanat traditionnel aux dernières innovations, qu’elles soient technologiques ou scientifiques. Nous avons pu prendre part aujourd’hui au défilé de la marque qui, comme à son habitude, a été conçue pour se jouer de nos conventions en matière de vêtements.

Fondé par Kunihiko Moriniga en 2003, après des études à la  Waseda University et la Vantan Design Institute, le nom Anrealage combine la réalité (Real), l’extraordinaire (Unreal) et l’âge (Age). Connu pour ses créations cérébrales, Moriniga explore pour chacune de ses collections un thème particulier.

Un des mannequins en backstages.

« Je pense qu’il existe à la fois une technologie scientifique et une technologie humaine dans la technologie. Je m’intéresse à faire des vêtements en traversant ces deux technologies différentes. Je pense qu’à tout âge, il est important de maintenir une relation étroite avec la technologie de cet âge spécifique. Combiner la technologie créée par les mains de l’homme et la haute technologie fabriquée par les dernières machines pourraiut être notre tâche future.”  a confié le créateur au Vogue Italie.

Un aperçu des vêtements de la collection, où l’on peut apercevoir certaines des matières développées en collaboration avec Mitsui Chemicals. Les ornements de couleur noires sont fait de Clear Black Photochromic, et les transparents de matériau photochromique STABiO™ .

Cette saison, Moriniga a exploré pour son thème « Clear » les matières et leur relation à  la lumière. A travers sa collection, le créateur et son équipe ont confectionné des vêtements d’après des techniques primitive, à la main, prenant le temps nécessaire à la création de somptueuses pièces ; tout en utilisant des matériaux futuristes chimiques. Certaines pièces, en jouant avec l’absorption de la lumière, montrent la coexistence d’une lumière invisible (le noire) et d’une couleur invisible (claire), apparaissant tout à tour totalement noire, et à mesure que le mannequin s’avance sur le podium, perd graduellement sa couleur, avant de la retrouver à la fin.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

👾 @anrealage_official #pfw

Une publication partagée par Noémie Balmat 卓兒_ (@futur.exe) le

Le matériau, qui passe de noir à clair et vis-versa, est le résultat d’une collaboration avec Mitsui Chemicals, entreprise japonaise majeure du secteur de la chimie, qui s’intéresse en particulier aux matériaux polymères. Baptisé Clear Black Photochromic, ce matériau devient totalement noir sous la lumière du soleil, puis perd peu à peu sa couleur sous des lumières fluorescentes, pour revenir à la transparence en temps voulu.

Le denim de coton et le textile uniforme militaire perdent en partie leur couleur d’origine lors de la graduation et sont exprimés en polyester ripstop transparent. Les détails tels que les cols et les poches disparaissent partiellement comme s’ils étaient intégrés dans le corps des vêtements selon la transparence progressive.

En plus du développement de cette matière, l’équipe de Moriniga a fabriqué des milliers de pièces d’embellissement couvrant quasi toute la surface des vêtements. Ces boutons, billes et goujons ont été fabriqués en matière photochromique STABiO ™, créé à partir d’uréthane en collaboration avec Mitsui Chemicals.  Chaque tenue a plus de 5000 pièces ! Un travail impressionnant réalisé entièrement à la main, qui a fait briller les mannequins, telles des créatures divines qui brillent s’avançant sur le podium.

Certains des ornements de tête portées par les modèles, fabriqués en matériau photochromique STABiO ™.

Une façon poétique de faire passer le message d’un futur plus clair !

Subscribe
There's always more to discover. Subscribe to our newsletter to explore the unfound.